De quelques nouvelles figures de l’islam, pour nous aider à remiser de vieux épouvantails.

Avant d’aborder d’autres sujets, une rapide allusion à trois personnages qui, en trois jours, ont attiré l’attention des médias.

Le point commun entre eux, c’est qu’ils sont tous les trois musulmans.

Mais d’un islam qui risque de faire perdre quelques certitudes à certain(e)s de nos puissant(e)s intellectuel(le)s et politiques.

Car il s’agit bien de l’islam vivant, et non des stéréotypes soigneusement cultivés en vue de rassembler des citoyens effrayés sous la houlette de celles et ceux « enfin-capables-de prononcer-les-discours-forts-qu’on-attend ».

Sans doute ne s’agit-il pas là d’un islam majoritaire. Loin s’en faut.

Mais, au-delà de tant de réductions simplistes, il est essentiel de souligner que l’islam, ou plutôt les islams, comme je le faisais remarquer il y a quelques semaines, c’est aussi cela.

 

Commençons par celui qui sera peut-être le futur maire de Londres  [mise à jour 07/05: ça y est!]:

http://abonnes.lemonde.fr/europe/article/2016/05/03/municipales-au-royaume-uni-la-bataille-des-deux-londres_4912781_3214.html

http://www.leparisien.fr/international/londres-le-candidat-travailliste-musulman-sadiq-khan-favori-pour-la-mairie-05-05-2016-5769395.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr

etc.

Outre qu’il déclare n’avoir «jamais cessé de dénoncer les extrémistes de façon très ferme», on sait qu’il a été un ferme partisan du mariage homosexuel (il a d’ailleurs été menacé de mort pour ce soutien), et il se présente lui-même comme étant « un fier féministe ».

Au secours, Mme Badinter ! Voilà que les musulmans deviennent fous !

Heureusement, vous avez soufflé à la Manif pour tous anglaise ce qui pourrait devenir son nouveau slogan : « Il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe : sus à ces mécréants ! ».

Belle manifestation de laïcité en tous cas de la part de nos amis anglais.

Dont on souhaiterait donc que s’inspirent quelques-un(e)s de nos intellectuell(e)s et de nos dirigeants empêtrés dans des préjugés et des dogmatismes du XIXème siècle….

À quand, en France, un musulman maire d’une grande ville ?

 

Continuons par l’étonnant émir de Kano (deuxième ville du Nigéria, capitale de l’État de Kano).

Ancien gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, il a été banquier à New York, Londres et Lagos et est un économiste dont la compétence est saluée par la presse internationale.

Il déclare :

« L’un des problèmes les plus importants pour les musulmans du monde entier, c’est comment naviguer entre deux mondes. D’un côté, la tradition musulmane, de l’autre, le XXIe siècle. Il n’y a pas d’autre alternative pour un musulman que de comprendre ces deux mondes. J’ai grandi dans les écoles dites occidentales, où j’ai étudié les sciences, la littérature, les sciences politiques puis la finance. En acquérant ensuite un savoir islamique, il m’est apparu que je pouvais contribuer à concilier, ou réconcilier parfois, les deux mondes et donc être plus efficace et utile. »

(…)

« Il n’y a pas une seule et unique interprétation de l’islam. Elles varient selon le temps et le lieu. Il ne me semble pas raisonnable de vouloir imposer un mode de vie du VIIe siècle, comme le souhaitent les salafistes. Nous sommes au XXIe siècle ! (…) L’islam africain a eu et continue d’avoir ses propres écoles de pensée, ses savants, ses anciens empires, sa propre histoire… Et nous n’avons pas besoin de l’Arabie saoudite ou de l’Iran pour nous expliquer l’islam. ».

« Membre de la confrérie soufie des tidjanes, très implantée en Afrique de l’Ouest, l’émir de Kano a observé la montée en puissance du wahhabisme et du salafisme, soutenue à coups de milliards par les pétrodollars d’Arabie saoudite » dit l’article.

Il s’est opposé, en 2000, à la remise en vigueur de la Charia sur son territoire, « estimant que la région avait bien d’autres problèmes à régler, plus importants ».

 « Je me suis surtout opposé à la charia comme outil politique permettant à certains dirigeants de faire croire qu’ils allaient tout résoudre, simplement en coupant la main des voleurs. Il y a en effet des punitions prévues dans les textes islamiques, mais c’est trop facile pour un gouverneur qui a un budget de plusieurs milliards de nairas et qui n’est pas concerné par les véritables souffrances de la population d’invoquer la charia sans rien faire pour l’éducation, la sécurité alimentaire pour les plus pauvres, ou la lutte contre la corruption. ».

Quant à la question des libertés individuelles et du droit des homosexuels en Afrique, elle est abordée avec pertinence et réalisme, n’en déplaise à celles et ceux empressés à « imposer » (cf. post précédent) les « valeurs universelles » d’une manière aussi cavalière que traditionnelle dans l’histoire de l’Occident.

« L’Europe doit garder en tête que les sociétés sont à des niveaux d’avancement différents. Lorsque j’étais enfant, dans les années 1970, l’homosexualité était encore un crime en Europe et aux Etats-Unis. Cela a pris du temps de légaliser le mariage gay, et encore, ce n’est pas le cas partout. Aujourd’hui, c’est un trop grand pas que de demander à des sociétés africaines d’accepter et de soutenir des lois LGBT. Je ne dis pas que cela n’arrivera pas. Mais il faut du temps. Il est important d’être réaliste dans les projets de réforme des sociétés africaines. Car le changement se fait par consensus et ce sont les Africains qui le décident, pas les Européens ou les Américains. Il faut d’abord que nos lois protègent les femmes contre les violences domestiques et les enfants contre les abus sexuels. »

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/05/03/sanusi-ii-emir-de-kano-le-developpement-de-l-afrique-passe-par-le-sahel_4913111_3212.html

 

Terminons enfin avec la belle attitude de Tareq Oubrou, recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux souvent cité sur ce blog, face à la fatwa dont il fait l’objet de la part de l’EI.

Le considérant comme « apostat », comme ayant renié la foi musulmane, l’EI lance explicitement un appel au meurtre contre lui.

Ceci parce que, nous dit l’article, il « plaide pour une approche libérale de l’islam, son acclimatation à la société française. Dans sa mosquée, les femmes et les hommes prient dans la même salle, ce qui est rarissime en France. À plusieurs reprises, il a aussi déclaré que le port du voile ne constituait pas une obligation religieuse ».

http://www.liberation.fr/france/2016/05/03/l-ei-lance-une-fatwa-contre-tareq-oubrou_1450192

« Placide, Tareq Oubrou se refuse à l’alarmisme. Il a refusé d’ailleurs d’être placé sous protection policière. «C’est la troisième fois, indique-t-il à Libération. Je veux demeurer libre de mes mouvements et de ma vie. Si j’acceptais d’être sous protection policière, je donnerais raison à mes détracteurs qui veulent me faire passer pour un suppôt du pouvoir. Cela me mettrait en porte à faux.» Le recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux avance aussi des raisons, religieuses celles-là. «Intimement, dit-il, je ne crois pas que ce soit aux hommes de me protéger.»

Merci, M. Tareq Oubrou, de faire ainsi honneur à votre foi.

Et, à propos, dans nos sociétés si promptes à dénoncer – à juste titre – les intimidations à l’encontre de ceux qui s’opposent, d’un point de vue athée, à certaines interprétations de l’islam, ne conviendrait-il pas aussi de soutenir la position courageuse et prophétique de ceux qui s’opposent, d’un point de vue religieux, aux caricatures que des fanatiques font de leur religion ?

(notons que « Le Monde », entre autres, n’a pas fait état de cette information).

Car à la différence d’une « phobie » ignorante et dangereuse, la critique constructive la plus efficace et pertinente des errements d’une religion peut venir des croyants eux-mêmes.

 

Ajout du 08/05: deux « commentaires » envoyés hier au Monde, pour saluer la victoire de Sadiq Khan:

http://abonnes.lemonde.fr/europe/article/2016/05/07/sadiq-khan-londres-a-choisi-aujourd-hui-l-espoir-plutot-que-la-peur_4915300_3214.html

« Merci M. Sadiq Khan. Belle leçon à toutes celles et ceux qui, chez nous comme en Europe, agitent la peur et la « phobie » plutôt que l’espoir, et font en sorte de promouvoir la stigmatisation et la division plutôt que l’unité ».

http://abonnes.lemonde.fr/europe/article/2016/05/07/sadiq-khan-le-vivre-ensemble-a-la-mairie-de-londres_4915173_3214.html

« Admirable! Ceux qui, depuis des mois, s’évertuent à nous dire que l’islam est incompatible avec la démocratie ou que « le » musulman est par essence un obsédé sexuel retournent désormais leur veste avec des contorsions dignes de nos politiques les plus minables. Édifiant ».

 

16 commentaires sur “De quelques nouvelles figures de l’islam, pour nous aider à remiser de vieux épouvantails.

  1. Bonjour Désidérius,
    Ouf !
    Un peu d’air frais dans le nauséabond ambiant… Ca fait du bien…
    Et en plus, encore une fois, très utile pour nous (les gens de bonne volonté) pour faire avancer le débat public.
    Encore !
    Bonne continuation,
    Thierry SCA

  2. Merci Thierry !
    Un autre exemple (l’article date de l’an dernier) qui montre que l’Europe pourrait aller mieux si la clairvoyance l’emportait sur le « nauséabond ».
    http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/ahmed-aboutaleb-seul-maire-musulman-d-une-grande-ville-europeenne_967647.html

    Précision: dans la phrase « Plus de mélanges entre immigrés et Néerlandais et un seul message en forme de témoignage : « mes croyances ne sont que pour moi, jamais je ne les imposerai ».
    Il faut entendre « plus » comme +, bien sûr. L’expression prête à confusion.
    De même, la volonté de ne « jamais imposer ses croyances » tranche avec celle qui – cf. post précédent – estime indispensable « d’imposer » (aux musulmans, bien sûr) nos « valeurs universelles« .
    Y-a pas photo…

    Cordialement.

  3. C’est illogique de lutter contre l’EI et son projet funeste sans s’interesser aux causes originelles: ces pays, le royaume saoudien et Iran révolutionnaire en tête, exportateurs nets d’hydrocarbures et d’hydra-religion. Pétrole et gaz pour le contrôle de l’argent, charia violente pour le contrôle des populations, le tout afin de maintenir leur pouvoir dictatorial. Ces régimes n’ont aucun intérêt à voir une démocratie s’installer dans un pays musulman de cette vaste zone, du Maghreb, à l’Afrique musulmane jusqu’aux limites de l’Afghanistan. Cela remettrai en question leur légitimité à gouverner dans un monde musulman où l’idée de la démocratie est devenue réalité. Le financement du terrorisme est fait dans cet unique but de détourner l’attention, provoquer le chaos pour préserver leur main mise. Cela doit cesser d’une manière ou d’une autre. L’occident doit repenser son rapport au monde, surtout dans cet orient, et se désolidariser des régimes totalitaires pour faire place à l’ONU dans la gestion de la diplomatie et des conflits. Ce territoire est extrêmement riche et mérite une meilleure gouvernance pour ses peuples, une démocratie réelle et la fin de ces guerres au prétexte confessionnel sunnites contre chiites . Une union politique et économique régionale des pays sur le modèle de l’UE, une réconciliation Iran Arabie et une mutualisation des politiques de redistribution des revenus pétroliers qui est la vraie raison des violences. L’Europe contrairement aux USA n’est pas sur un continent isolé et distant. Elle n’a pas intérêt à voir la violence se déchaîner dans son voisinage immédiat au Moyen-Orient ou sur le continent Afrique. C’est une erreur de penser son développement et sa cohésion sociale en tant que pays développés, sans se poser la question du développement et de la cohésion sociale de tous ces pays qui se trouvent à moins de 5h d’avion des capitales occidentales, dont beaucoup des ressortissants ou originaires sont des citoyens en Europe. Ici on semble découvrir l’histoire des siècles derniers et des répercussions sur la composition démographiques en France ou ailleurs, des mémoires et des ressentiments hérités…Il y a ses anciennes terres colonisées, avec des nouvelles ressources accaparées par des multinationales et responsables politiques au détriment des populations.
    Aussi les cartes du terrorisme et celles du pétrole, de ces richesses disputées et de leur logistique se juxtaposent parfaitement. En Afrique c’est la même chose avec des présidents à vie qui noient les gens dans des fables neocolonialistes, ce tango dont ils sont les seconds partenaires en faisant des choix irresponsables pour un continent portant les plus importantes ressources minières de cette planète. La corruption, le détournement d’argent public et la prédation sur les ressources qui nous rendent tous pauvres devraient être inscrits comme crimes contre l’humanité. Il faut donc arrêter d’agiter l’épouvantail du conflit de religion et de civilisation. La seule justice est la vérité. Il faut en finir avec la violence irréfléchie et les inégalités pour réconcilier les humains en construisant un monde équilibré.

  4. Bonjour,

    Et merci pour votre intervention.
    Je suis globalement d’accord avec votre approche, même si mes limites en géopolitique m’empêchent de l’évaluer de façon détaillée.
    Il est évident en tous cas que l’avenir de l’Europe est lié « au développement et à la cohésion sociale de pays qui se trouvent à moins de 5h d’avion des capitales occidentales ».
    Quant à inscrire la corruption et le détournement d’argent public au nombre des crimes contre l’humanité, cela apparaît de plus en plus nécessaire, de même qu’en finir avec « les épouvantails des conflits de religions et de civilisations ». Sur tous ces points, vous prêchez à un convaincu!

    Cordialement.

  5. Bonjour,
    Merci pour le lien qui m’a fait découvrir Ahmed Aboutaleb.
    As-tu lu cet article ?
    http://www.liberation.fr/debats/2016/05/05/abdennour-bidar-j-en-ai-marre-de-parler-du-voile_1450742
    Pour Lostintranslation:
    Entièrement d’accord avec : »L’occident doit repenser son rapport au monde, surtout dans cet orient, et se désolidariser des régimes totalitaires pour faire place à l’ONU dans la gestion de la diplomatie et des conflits.  »
    Bon début de W.end,
    Thierry

  6. Bonjour Thierry,

    Et merci pour le lien à ce très bel article, que j’avais en effet laissé passer.
    A bientôt, et bon courage pour tes efforts de « tisserand ».
    Cordialement.

  7. Bonjour desideriusminimus,

    Je suis tombé sur votre site par hasard et j’ai voulu partager sur le sujet général de l’islam en Europe et dans le monde. Je préfère avoir une vision transnationale de ses questions. Pas de connaissances géopolitique particulières mais une analogie avec les anciens rois de droits divin pour voir ce que le pouvoir politique et religieux peut donner. Votre billet est très intéressant ainsi que les liens partagé par Thierry. Je suis comme le nouveau maire de Londres un immigré descendant, comme l’emir de kano un africain musulman du 21eme siècle et comme l’imam Oubrou ou Bidar je réfléchis sur la modernité de la religion. Les débats négatifs et centrés sur l’Europe ne nous permettent pas de régler ces questions dans la complexité du monde, et enferment dans des identités non conciliables. Pour moi c’est une erreur et je suis content de voir des personnes qui donnent de leur temps pour réfléchir et partager.
    Très heureux de vous lire.
    Cordialement

  8. Bonsoir,
    Tisserand ? Ma foi(sourire) oui, voilà un beau projet…
    Pour la petite histoire: j’ai trouvé le lien de l’article d’A. Bidar sur le site internet de… la député (PS frondeuse) de la ville où j’habite… Tout espoir n’est pas perdu ( sourire à nouveau)…
    Bonne soirée,
    Thierry

  9. Bonsoir « lostintranslation »,

    De mon côté, je suis très heureux de vous rencontrer!
    Je trouve remarquable votre phrase: « Les débats négatifs et centrés sur l’Europe ne nous permettent pas de régler ces questions dans la complexité du monde, et enferment dans des identités non conciliables », et je la partage entièrement.
    Cordialement.

  10. Bonsoir Désidérius et Lostintranslation,
    Ci-dessous deux articles qui me semble être en lien avec notre discussion, car donnant des pistes d’explications qui « coupent l’herbe sous le pied » de tous ces islamophobes qui ne le sont pas (en herbe) pour les plus médiatiques d’entre eux…
    Bonne fin de semaine,
    Thierry
    http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2016/04/28/de-la-chute-des-ottomans-a-la-paix-au-proche-orient_4910375_3232.html?xtmc=chute_empire_ottoman&xtcr=2

    http://abonnes.lemonde.fr/religions/article/2016/05/10/assimiler-la-radicalisation-islamiste-a-un-phenomene-sectaire-pose-probleme_4917030_1653130.html

  11. Bonjour Thierry,

    Merci de signaler ces articles.
    La perspective de Fethi Benslama est féconde et mérite d’être approfondie.

    J’avais pour ma part déjà signalé « jadis » un entretien avec lui qui conserve sa pertinence:
    http://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2015/11/12/pour-les-desesperes-l-islamisme-radical-est-un-produit-excitant_4808430_3224.html?xtmc=benslama&xtcr=1

    Quant à l’article de Gaïdz Minassian, il me semble excellent, en effet lorsqu’il rappelle que:

    « Rien n’a donc été accompli pour asseoir une paix durable dans ces régions. Et pour cause, le système international mis en place autour de la Société des nations (1919) a exclu des radars de l’Histoire tout instrument de réconciliation«  

    ce qui souligne la part écrasante de responsabilité de l’Occident dans la constitution de la poudrière que constitue le Moyen-Orient, du fait du dépeçage de l’empire Ottoman par les accords Sykes-Picot, etc. et ceci bien sûr bien avant les guerres d’Irak.

    Mais je regrette qu’il se limite trop ensuite au conflit turco-arménien, qui, s’il est bien sûr capital, ne peut cependant suffire à rendre compte de la majorité des conflits dans cette partie du monde .

    Cordialement.

  12. Bonjour Désidérius,
    Je te rejoins sur ton analyse concernant les deux articles cités.
    Ci-dessous, un article lu ce matin:
     » http://abonnes.lemonde.fr/m-actu/article/2016/05/13/a-wissous-la-haine-sans-voile_4918987_4497186.html »
    Et mes réactions envoyées au Monde.fr
     » Je propose que la règle des réaction que l’on peut faire change. Au lieu d’imposer un maxima de 500 signes, il devrait y avoir un minima de 1500 signes. Cela permettrait de distinguer les véritables récits, les véritables argumentations, les vraies envies de débat, des ritournelles qui s’appuient sur des clichés – quelles qu’en soient les origines-.

    Je trouve cet article et les premières réactions des internautes intéressants à bien des niveaux.
    Si « l’islamisme » existe en France, le racisme et l’islamophobie aussi.
    Ces deux réalités, parfois, mais sans doute pas toujours, se nourrissent d’ailleurs l’une de l’autre.
    Historiquement, il me semble qu’en France, le racisme et l’islamophobie sont antérieurs à « l’islamisme ».
    Quoi qu’il en soit, ces deux réalités sont contraires à nos lois.
    Nos lois qui sont la concrétisation de ce que notre société, à un instant « t » estime être les valeurs et les limites à respecter pour que l’on puisse vivre ensble.
    Ces deux réalités sont des « cancers » qui nuisent à cette majorité de concitoyens de toutes origines, croyances, religions, opinions, etc. qui aspirent à vivre ensemble. Un vivre ensemble qui aujourd’hui, n’est pas le même que celui de mes Gds Parents. Ce qui est normal, sain. Pourquoi nos sociétés n’évolueraient-elles pas ?

  13. Bonjour Thierry,

    Je suis une fois encore d’accord avec tes remarques.
    J’avais lu cet article, bien significatif de possibles évolutions dont les indices sont omniprésents.
    Car on ne voit pas en quoi un changement dans les rapports numériques entre des populations, s’il est certes problématique, devait en soi engendrer les déclarations ordurières et haineuses que relève l’article, ainsi que la vidéo qui l’accompagne.

    Comme je l’avais montré dans mon post du 02 mars à propos de la « désinhibition de l’islamophobie », racisme et islamophobie sont effectivement en France bien antérieurs à l’islamisme.
    De telles circonstances, comme le contexte actuel, ne font le plus souvent qu’en légitimer la désinhibition. La jouissance qui accompagne cette désinhibition est d’ailleurs tangible dans bien des réactions de l’article, et surtout de la vidéo.

    Sur ce front, la résistance est à mener…

    D’accord aussi avec ta remarque: une certaine pensée-tweet favorise un type de réactions sommaires et à l’emporte-pièce qui font le jeu de la banalisation d’une violence qui se rend par là inaccessible à toute critique ou réflexion construite: la réflexion prend trop de temps. Or, le violent a envie de jouir tout de suite!

    Cordialement.

  14. Bonsoir Désidérius,
    Oui, un article intéressant qui donne envie d’en savoir plus sur le soufisme.
    Ci-dessous, un article du Monde que tu as sans doute lu et ma réaction:
    http://abonnes.lemonde.fr/m-actu/reactions/2016/05/20/une-vie-de-jeune-fille-voilee_4923376_4497186_2.html
    « Cet article nous montre une diversité de situation qui contredit bien des « propos simplificateurs ».
    Je ne vois pour ma part, dans les propos de ces jeunes filles aucune menace pour notre « civilisation ». Je me demande même, si ces jeunes filles ne représentent pas l’un des moyens de lutter contre l’islamisme…
    Pour ce qui est des « problèmes » dans les « quartiers » évoqués par des internautes :
    Je pense que les causes, ne sont pas dus à l’islam pour ce qu’il est, mais bien plus au chômage, aux inégalités sociales, à la ségrégation, à l’échec scolaire, à la petite et grande délinquance… »
    Bonne continuation,
    Thierry

  15. Bonsoir Thierry,

    D’accord avec toi, une fois de plus.
    Toutes les enquêtes qui dépassent les rabâchages aussi simplistes que névrotiques montrent en effet la diversité des raisons qui animent les personnes portant le voile.
    J’avais cité dans un commentaire précédent le beau livre de Faïza Zerouala, « Des voix derrière le voile« ,
    https://cafaitgenre.org/2015/09/21/dans-ma-bibliotheque-faiza-zerouala-des-voix-derriere-le-voile-2015/
    Raison de plus pour « lâcher les baskets » de ces personnes et cesser de les considérer systématiquement comme des graines de terroristes.
    Cet acharnement aveugle devient bien fatigant!
    A croire qu’à force de discriminations stupides à propos de comportements anodins, on cherche à attiser la violence et faire émerger des problèmes qui n’existent pas. Piteuse « stratégie », hélas bien partagée !

    Je suppose que tu as vu la série de reportages d’Arte sur « La fin des chrétiens d’Orient » et « 100 ans de guerre au Moyen Orient« .
    Ce dernier, traitant des accords Sykes-Picot dont il était question plus haut, et qui aident à comprendre la situation actuelle, comporte (vers 7mn) quelques réflexions bien senties sur l’occidentalisation « imposée » (cf. E. Badinter) du vêtement féminin dans une perspective toute coloniale (cf. les commentaires pertinents de Myriam Benraad et Benham Said).
    http://www.arte.tv/guide/fr/063680-000-A/100-ans-de-guerre-au-moyen-orient?autoplay=1

    Bien que forcément rapide, le reportage sur les chrétiens d’Orient est aussi essentiel:
    http://www.arte.tv/guide/fr/060824-000-A/la-fin-des-chretiens-d-orient?autoplay=1
    Vers 59mn 50 la déclaration de l’évêque copte Biman concernant le caractère tellement sélectif des indignations des occidentaux qui sape gravement leur crédibilité est à écouter et à méditer… Il est certes légitime de descendre dans la rue pour défendre Charlie, mais il ne faudrait pas oublier qu’entre autres innombrables persécutions, on brûle vif des chrétiens au Nigeria, ou qu’on égorge des coptes en Libye…

    Ne pas manquer non plus l’intéressant entretien avec Jean-Paul Chagnollaud:
    http://www.arte.tv/guide/fr/067431-001-A/entretien-avec-jean-paul-chagnollaud?autoplay=1

    Cordialement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s