De la famille, des évêques, des papes. Et de la famille des évêques et des papes.

Grande agitation médiatique autour de la famille, en ce moment, en hauts lieux romains.

Stultitia, avec cette innocence qui fait son charme, pensait que ce serait l’occasion de commencer par le commencement, en l’occurrence en évoquant quelques-unes de ces questions ingénues qu’elle a l’art de soulever.

Par exemple, en pensant aux rares passages du Nouveau Testament qui font état de la famille, elle s’est souvenue de celui-ci, qui fait en même temps référence … à l’évêque (« episcopos » en grec) !

I Timothée 3,2 : » Aussi faut-il que l’épiscope soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, pondéré, de bonne tenue, hospitalier, capable d’enseigner, ni buveur, ni batailleur, mais doux ; qu’il ne soit ni querelleur, ni cupide.
Qu’il sache bien gouverner sa propre maison et tenir ses enfants dans la soumission, en toute dignité : quelqu’un, en effet, qui ne saurait gouverner sa propre maison, comment prendrait-il soin d’une Église de Dieu ? ».

« Revenir à de tels critères pour choisir les évêques les rendrait à l’évidence plus aptes à partager la parole des familles sur ces sujets et serait sans aucun doute un progrès considérable » ajoute-t-elle, dans sa touchante naïveté. « Des évêques pères de famille ou mères de famille auraient sans doute un discours plus crédible et pertinent, ainsi que de belles expériences à évoquer, concernant ‘’le soin d’une Église de Dieu’’, y compris avec un pape qui pourrait les comprendre, comme le bon saint Pierre, qui était bien marié, lui aussi ».

Las ! Le fait que, parmi toute la rhétorique déployée sur le sujet, on ne trouve pas trace de cette interrogation essentielle sur la légitimité et l’habilitation , qui serait pourtant la première à aborder, montre une fois de plus qu’outre les effets de manche et la communication grandiloquente, on n’a dans le fond nulle intention de résoudre les problèmes.

Mais on occupe son temps comme on peut !…

Cf : http://desideriusminimus.blog.lemonde.fr/2014/01/31/des-papes-de-la-pedophilie-de-lordination-des-femmes-et-de-quelques-autres-rudiments-de-theologie-sommaire/

Car enfin, Stultitia, aurais-tu oublié ton adage favori ?
« On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré » disait, paraît-il, Einstein….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s